Parcs

Parcs

Le jardin botanique

Le jardin botanique longe la Rue Mihanoviceva et fait partie intégrante du “fer à cheval” de verdure de Zagreb. Il s’étend sur environ 4,7 hectares et abrite environ dix mille espèces végétales de la Croatie et du monde entier. Ce jardin abrite également de nombreuses espèces en voie de disparition. Ce jardin de la Faculté des Sciences et Mathématiques a été fondé par Antun Heinz (1861 – 1919). Les premières plantes ont été plantées dans le jardin botanique en 1892. A la fin de la même année, le jardin brillait de tous ses éclats: il abritait des bassins remplis de poissons, des collines artificielles, des ponts et même des grottes artificielles. La plus grande partie du jardin est occupée par l’arboretum. Celui-ci est construit dans le style d’un jardin anglais, alors que la partie centrale et occidentale du parc a été formée dans un style historiciste.

 

Ribnjak

Le parc de Ribnjak s’étend à l’est des murailles de Kaptol. Il tire son nom des bassins de pisciculture des évêques qui occupaient les lieux jusqu’au 19e siècle. L’espace fut ensuite transformé en un jardin de style anglais, avec des chutes d’eau, des plantes exotiques et des statues décoratives. Le parc a été emménagé sous l’impulsion de l’évêque Alagovic en 1829. Ribnjak était sensé devenir un lieu d’exposition de sculptures, mais cette idée n’a jamais été entièrement réalisée. Le parc contient néanmoins la statue “la honte” réalisée par Antun Augustincic, ainsi qu’une statue du poète Ivan Goran Kovacic. Le parc s’étend aujourd’hui sur environ 40.000 mètres carrés et abrite un if de trente ans, un vieux cèdre ainsi que de nombreux magnolias et de liquidambars.
La rue qui longe le côté est du parc porte également le nom de Ribnjak.
Le parc Maksimir

 

Le parc Maksimir est situé dans la partie est de la ville. Lorsqu’il a été ouvert au public en 1794, c’était la première allée publique de cette partie de l’Europe. Il tient son nom de son fondateur, l’évêque de Zagreb Maksimiljan Vrhovac (1752 – 1827) qui s’occupa de l’aménagement du parc avec l’aide de l’archevêque Haulik.  Le parc Maksimir a été aménagé sur l’espace déboisé de la forêt de chênes au 19e siècle. On y a aménagé des sentiers entourés de prairies couvertes de fleurs et d’arbustes, elles-mêmes entourées d’une foret de chêne. Le parc est enrichi de monuments et de constructions bâties en plusieurs styles différents. On peut y voir la maison suisse, un belvédère, la cabane du portier, le pavillon de l’écho ainsi qu’un nombre important de sculptures.
Le Parc Opatovina

Les six jardins, qui appartenaient jadis aux curies de la ville et s’étendaient jusqu’à la muraille ouest de Kaptol, ont été transformés en allées publiques. Le parc offre une vue privilégiée sur la muraille ouest de Kaptol. Celle-ci est construite en pierre irrégulière, d’une épaisseur de 65 à 70 cm. Dans le coin nord-ouest du parc se trouve la tour la plus protégée de Kaptol, la tour Prislinova. Cette tour carrée appartenait à la curie de Kaptol. La muraille de Kaptol s’étend de la tour Prislinova jusqu’à la rue Kaptol. Pendant l’été, le parc abrite une scène animée de pièces de théâtre.

Leave a Reply